Historique

L'histoire d'ALINEA

ALINEA est une association régie par la Loi 1901 qui a évolué dans son objet statutaire et dans son appellation.

C’est au cœur d’un contexte de décentralisation, sous l’impulsion de l’Union des foyers de jeunes travailleurs notamment et à partir d’une forte volonté locale que l’association pour le logement des jeunes de l’aire toulonnaise (ALJAT) est née en 1984 dans l’objectif d’aider les jeunes à trouver un logement.

En 1994, l’association ALINEA est la seule structure du Var à disposer d’un agrément spécifique en direction des jeunes, tant au niveau de l’accueil en hébergement temporaire que dans le cadre des mesures d’Accompagnement Social Lié au Logement (ASLL).

La même année, une deuxième étape de son évolution s’amorce avec la création du Comité Local pour le Logement autonome des jeunes (CLLAJ) à partir d’un ancrage local, de volontés et dynamiques portées par un groupe d’acteurs de terrain et appuyées par la circulaire de 1990 portant création de structures spécifiques telles les CLLAJ. L’association prend alors le nom d'ALJAT/CLLAJ.

Les CLLAJ sont des  associations autonomes ayant un double objet :

- Un rôle d'Accueil, d'Information et d'Orientation auprès des jeunes sur la problématique du logement,

- La mise en œuvre d'une politique locale concertée autour de l'habitat des jeunes en réunissant le plus grand nombre de partenaires.

 

Dotés d'une personnalité juridique autonome, les CLLAJ ont précisément pour rôle :

1/ D'informer les jeunes sur les conditions d'accès à un logement autonome et de leurs droits et les obligations auxquelles ils devront ensuite se confronter.

2/ D'offrir aux jeunes des services techniques  en ce qui concerne : la caution, le prêt de matériel et d'outils nécessaires à une première installation.

3/ De susciter un partenariat local ou d'y collaborer pour rechercher les réponses les plus   pertinentes aux besoins exprimés par les jeunes.
 

Ainsi trois grandes missions sont confiées aux CLLAJ : une mission politique, une mission d’accueil des publics et une mission de développement de services pour faciliter l’accès au logement des jeunes.

Une troisième étape du développement d'ALINEA prend forme en 1999 :  par le biais du soutien de la fondation Abbé Pierre, d’une association similaire sur le Vaucluse (DECLIC), et au sein d’un groupe de travail local, le service d’aide au déménagement des personnes ayant de faibles revenus se met en place, élargissant du coup les publics ciblés et les missions.

 

En 2005, l’activité déménagement sollicite et obtient l’agrément chantier d’insertion, complétant par là même son cœur de métier, le logement des jeunes, avec un deuxième axe fort, l’insertion par l’emploi.

Cependant, des modifications législatives intervenues fin 2009, dans le domaine des transports entraîneront la fermeture du chantier d'insertion fin 2010

L'Association va alors se recentrer sur ses actions en faveur du logement et de l'hébergement, dont voici les étapes de développement :

 

LES ETAPES DU DEVELOPPEMENT DU SERVICE LOGEMENT D’ALINEA

Dans le cadre de l’accueil et l’accompagnement des jeunes et en qualité de structure dédiée à la question du logement des jeunes, l’association développe depuis1994 différentes actions en direction des jeunes en difficultés de 18 à 30 ans :

1994

  • Agrément CLLAJ.
  • Agrément par l’Etat pour mobiliser  10 logements (ALT) et agrément Etat/Conseil général pour 40 mesures d’Accompagnement Social Lié au Logement (ASLL).

1995

  • Extension de l’agrément ASLL portant ce dernier à 60 mesures.

1998

  • Conventionnement par l’Etat et le Département pour la mise en œuvre de mesures d’accompagnement socio éducative (MASE)[1], en faveur des jeunes en rupture sociale et familiale et destinées à mobiliser le jeune autour de son projet de vie, pour favoriser une démarche d’insertion sociale et professionnelle, le responsabiliser et l’aider à acquérir une autonomie sociale.

1999

Extension du nombre de logements mobilisés dans le cadre de l’hébergement temporaire ALT  à 18 logements  en centre ville de Toulon.

2002

  • Réponse à un appel d’offre sur la mobilisation de logements en sous location avec bail glissant et conventionnement en 2003, par l’Etat et le Conseil Général,  de 15 logements.
  • Extension de la tranche d’âge à 30 ans sur l’ensemble des dispositifs d’accueils des jeunes pour harmoniser les actions.
  • Extension du nombre de logements en  sous location à 30 logements par le biais d’un conventionnement avec l’Etat.

2008

  • Arrêt de la prise en charge par le Conseil général de l’accompagnement social dans le cadre de la sous-location.
  • Accord de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale pour mobiliser plus de logements temporaires et subventionner l’accompagnement social des personnes hébergées: passage de 16 à 30 logements.

2009

  • Réponse à l’appel à projets lancé par l'Etat, via les Directions Départementales de la Cohésion Sociale dans le cadre de l’intermédiation locative[2].

ALINEA a crée un service mutualisé avec 3 autres Associations intervenant sur le territoire : le R.C.V.M., C.H.V. Moissons Nouvelles et Les Amis de Jéricho.

25 logements ont été mobilisés pour l'année 2011 pour l'hébergement des personnes se trouvant en rupture d'hébergement ou en situation d'expulsion.

  • Réduction du nombre de logements temporaires (ALT) : passage de 30 à 20 logements, situés essentiellement à Toulon.

2010

  • Mise en place d'une demi-journée de permanence d'accueil sans rendez-vous assurée par les travailleurs sociaux pour tous les jeunes qui souhaitent être informés, accompagnés sur les modalités d'accès au logement ou à l'hébergement.

2011

  • Accord du Conseil Général pour une augmentation du nombre de mesures mensuelles d'Accompagnement Social lié au Logement dans le cadre du Fonds Solidarité Logement : passage de 45 à 60 mesures mensuelles.
  • Extension d'une demi-journée supplémentaire de permanence d'accueil.

 

L'accès au logement des jeunes reste une question lancinante qui n'appelle pas de réponse simple car elle recouvre une réalité multiple qui ne peut être approchée sous le seul angle de l'âge.

Ainsi, les actions menées par ALINEA ont varié et évolué au cours des années, en fonction des dispositifs mis en œuvre par l'Etat et les Collectivités, mais aussi en fonction des besoins repérés.

 

 

[1] L’accompagnement socio éducatif. – Article 1 de la convention d’accompagnement socio éducatif pour les jeunes en rupture sociale et familiale dans le cadre du Fonds d’aide aux jeunes du 31/08/1998. Le Fonds départemental d’aide aux jeunes a été institué par la Loi du 1er décembre 1988.

[2] Annexe 6 de la circulaire du 05 mars 2009 du Ministère du Logement pour la relance relative à l’hébergement


Menu annexe

Foire aux questions